ARTICLE : Comment sécuriser une zone de chargement au sein d’une industrie – 1ère partie : La phase d’audit

Véritable enjeu humain, économique et juridique, la sécurité au travail est une préoccupation majeure des entreprises, et en particulier des industries.

Dans les industries, les secteurs de production sont souvent particulièrement surveillés, réputés pour être particulièrement accidentogènes (outils de production, posture des opérateurs, déplacement du personnel, …). Pourtant, la zone d’expédition des produits finis est elle-aussi très souvent une zone à risques.

Principal facteur : la co-activité. Caristes, pontiers, chauffeurs poids lourds et personnel de l’entreprise y cohabitent au quotidien. Cette cohabitation, parfois difficile, peut entraîner des accidents graves.

Nous allons, à travers cet article, exposer une méthodologie permettant de réduire le plus possible la co-activité dans ces zones d’expédition, afin de minimiser les risques d’accidents.

Dans un premier temps, un audit complet de la situation va permettre de faire un état des lieux qui servira de socle pour l’élaboration d’une solution pérenne et efficace. Cette phase d’audit peut se décomposer en plusieurs jalons.

1. Identifier et rencontrer les acteurs / parties prenantes :

Etape importante du projet qui va permettre d’impliquer tous les acteurs dès le démarrage. Dans ce type de projets, les parties prenantes sont nombreuses : caristes / pontiers, chefs d’équipe du secteur expédition, responsable du service, responsable QSE du secteur, transporteurs / affréteurs / chauffeurs (souvent nouveaux sur le site industriel, parfois de nationalités diverses et donc de sensibilités différentes à la sécurité). Des entretiens individuels peuvent être réalisés, pour présenter le projet et échanger directement avec les personnes concernées, en abordant leurs pratiques, les points bloquants rencontrés au quotidien en matière de sécurité, et en écoutant leurs éventuelles propositions pour améliorer la situation.

Un entretien préalable avec les chefs d’équipe permettra notamment de prendre connaissance de manière théorique des différents types de chargement réalisés (à quai ? sur le côté ? au pont ?).

Outils proposés : entretiens individuels / observations

Livrables attendus : Compte-rendu d’entretiens, organigrammes.

2. Prendre contact avec le terrain :

Faire l’inventaire des infrastructures en place, chemins piétons, chemins réservés aux chariots et camions poids lourds, pont roulant, si présent.

Outils proposés : Photos/ vidéos

Livrables attendus : inventaire (caractéristiques et qualité) des infrastructures en place.

3. Etudier les flux de personnes / véhicules / engins de manutention :

L’objectif de cette phase est de mettre en exergue tous les flux pouvant avoir une influence sur les conditions de sécurité de la zone.

Outils proposés : Photos / Vidéos

Livrables attendus : une cartographie des flux

4. Etudier les pratiques des acteurs :

Cette phase est l’une des plus importantes de l’audit. L’objectif est de comprendre sur le terrain chacune des pratiques réalisées par les personnes intéressées, notamment les caristes/ pontiers et chauffeurs. Par exemple, chaque chargement peut être décomposé, pour comprendre les points bloquants cités lors des entretiens. La prise de photos et vidéos est recommandée pour cette phase. Les anomalies en matière de sécurité doivent ressortir de ces observations : co-activité chauffeurs / caristes / poids lourds / piétons)

Outils proposés : photos / vidéos / échanges sur le terrain

Livrables attendus : Description précise des chargements, des manipulation réalisées par les caristes et chauffeurs, des passages de piétons (pourquoi ? quand ? comment ?)

5. Réaliser l’analyse de risques :

L’étude concernant les pratiques des acteurs va permettre ensuite de construire l’analyse de risques. L’objectif ici est de faire ressortir de manière factuelle les points noirs de la zone de chargement, base de travail pour la recherche de solutions pérennes.

Outil proposé : analyse de risques sous forme d’AMDEC. Objectif : lister chaque risque présent sur la zone de chargement puis leur attribuer un coefficient appelé « Criticité », fonction de trois paramètres : Criticité = fréquence x gravité x probabilité (une note de 1 à 10 pourra être attribuée à chacun des facteurs). Plus la criticité sera importante et plus le risque sera élevé.

Livrable attendu : Analyse de risques complète.

6. Construire le socle de pré-requis pour une solutions pérenne :

L’analyse des risques fait ressortir un certain nombre d’exigences et de pré-requis pour l’élaboration d’une solution pérenne en matière de sécurité. Le but ici est de lister tous les points prioritaires ou risques à éliminer et qui composeront le cahier des charges.

Livrable attendu : liste des pré-requis pour une solution pérenne

7. Le retour d’audit ou la prise de conscience :

Communiquer auprès de tous les acteurs sur les résultats de l’audit en reprenant chacun des points exposés ci-dessus. L’objectif de cette phase est de faire prendre conscience à tous les acteurs des défaillances et des risques identifiés sur la zone de chargement, et de créer ainsi un sentiment d’urgence.

Livrable attendu : Présentation des vidéos / photos / analyses réalisées pendant l’audit.

8. Communication tout au long de l’audit :

La mise en place d’un management visuel pour communiquer sur ce type de projets est un excellent moyen pour tenir tous les acteurs informés de l’avancement des actions, et ainsi maintenir un bon niveau d’adhésion à la démarche, indispensable au succès du projet.

Outil proposé : Management visuel

Livrable attendu : tableau de communication projet (présentation de la charte de projet, affichage de la cartographie de la zone de chargement, affichage de l’analyse de risques, partie « boîte à idée » ou « votre avis compte » etc.)